• christopheruaults

Le Petit Nicolas et ses deux papas



Quel film délicieux, qui fait se rencontrer le Petit Nicolas et ses créateurs, les immenses Goscinny et Sempé. Drôle, tendre, poétique et qui évoque avec une telle justesse les jeux, les joies, les bêtises (et les disputes aussi) de l'enfance (on en arriverait presque à regretter de ne plus avoir l'âge de Nicolas). C'est aussi l'histoire et les souvenirs, tantôt joyeux, tantôt mélancoliques, de deux hommes, deux génies, René Goscinny et Jean-Jacques Sempé, qu'on aurait adoré rencontrer (un choix très judicieux que d'avoir confié leurs voix à Alain Chabat et Laurent Lafitte). Le dessin, en 2D traditionnelle, est magnifique, collant au plus près de ceux de Sempé, et la BO, swing et jazzy, fleure bon le Saint-Germain-des-Prés de 1959 (année de naissance du Petit Nicolas). Le film a obtenu en juin dernier le Cristal du long-métrage au festival du cinéma d'animation d'Annecy. Amplement mérité. "Le Petit Nicolas - Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?", d'Amandine Fredon et Benjamin Massoubre, actuellement dans les salles.

Ch.R.