top of page
  • christopheruaults

Interdit de flamme



Le choc.


Il est des prises de parole qui vous remuent plus que d'autres.


Surtout quand elles émanent de jeunes de 15 ans. Ceux que j'initie à la prise de parole en public dans un collège privé de l'ouest parisien et à qui je demande de préparer des interventions sur des sujets d'actualité qui les interpellent.


Les porteurs de la flamme olympique ? Pourquoi pas, pour en dire quoi ?


Eh bien que Benoît Chevalier, un tiktoker influent en faisait partie. Très bien, et ? Et Benoît Chevalier est ouvertement gay. Oui, et donc ? Et donc un homosexuel ne devrait pas pouvoir porter la flamme, il ne représente pas la France.


Sur un groupe de 15 élèves, ils étaient 4 à soutenir sans ciller qu'un homo portant la flamme, non, vraiment, ce n'était pas normal. Et les 11 autres de réagir mollement. Aucun pour s'indigner des propos de leurs camarades. 


Je suis allé voir sur le net qui était ce Benoît Chevalier que je ne connaissais pas. Là, Je tombe sur l'une de ses vidéos où il fait de la pub pour Shein, la marque chinoise de fast fashion dont les ados raffolent. L'un des plus gros pollueurs de la planète, qui fait son business grâce au travail forcé des Ouïghours (quand leurs autres ouvriers doivent tenir des cadences infernales pour un salaire de misère).


Voilà qui aurait pu disqualifier cet influenceur pour porter la flamme, à tout le moins c'était sujet à débat. Mais non, pour une partie de mes collégiens, le problème, c'est qu'il soit gay.


Des jeunes de 15 ans, en 2024.


Ch.R.

留言


bottom of page