top of page
  • christopheruaults

Les déserteurs



Darmon, Bouquet, Trintignant, mais aussi Yvan Attal, Charles Berling, Pierre Richard, Jacques Weber et Josée Dayan (pour l'instant) prennent leurs distances avec une tribune qu'ils ont pourtant signée (voire retirent carrément leur signature).


Ils disent l'avoir mal lue ou regretter de ne ne pas s'être renseignés sur son auteur (Yannis Ezziadi), proche de l'extrême-droite et de la mouvance identitaire.


On est en droit de s'interroger sur pareille désinvolture, là où il est question de viols et d'agressions sexuelles présumés. Une légèreté coupable.


Ou plus prosaïquement, s'agit-il de faire marche arrière après s'être rendu compte que leur image risquait d'en pâtir ?


Dans tous les cas, les artistes concernés n'en sortiront pas grandis.


Ch. R.

Comments


bottom of page