top of page
  • christopheruaults

L'heure de la vengeance


Toute prise de parole est une prise de risques. Joe Biden en a fait l'amère expérience face à Donald Trump sur CNN. Hésitant, confus, hagard, il est apparu terriblement diminué. À tel point que le New York Times, proche du parti démocrate, lui demande de se retirer de la course.


Souvenons-nous de ce qu'il avait promis, lors de sa première candidature, qu'il ne ferait qu'un seul mandat, qu'il serait un président de transition. L'orgueil de vouloir battre de nouveau Donald Trump a balayé les sages résolutions.


Morale de l'histoire : Joe Biden a manqué à sa parole, elle s'est vengée en lui faisant défaut à son tour.


Ch.R.

Comments


bottom of page